pratiquées depuis des siècles et ayant fait leurs preuves peuvent être attribuées au travail avec le corps. Toutes les voies intellectuelles/ spirituelles (y compris le Yoga Intégral de Sri Aurobindo) sont fondées sur une purification de la nature extérieure, c'est-à-dire du mental et du vital. Les conditions et déroulements de ces processus de purification sont exactement connus. Comme je le décris ci-dessous, ils ne sont cependant pas appropriés au chemin proposé par Mère.  

Avant l'entrée en scène de Mère on n'avait jamais essayé d'unifier le corps physique lui-même - et ses cellules - avec la conscience divine. On le considérait toujours comme simple récipient pour l'esprit et âme. L’attention qu'il reçut dans le Hatha Yoga ne s'adressait pas à sa transformation, mais au souhait d'en devenir maître, de maîtriser ses fonctions, pour 

pouvoir ainsi tranquillement, sans être dérangé par lui et ses souhaits, s'ouvrir spirituellement.  

Après la descente sur terre le 29 février 1956 de la conscience dite « conscience supramentale » pour y régner (chapitre 3.1), il fut temps de procurer au corps physique dans la triade « corps - âme – esprit » une position adéquate à l'esprit et à l'âme, de façon à ce que lui-même, sa matière physique, devienne une conscience de la divinité, ce qui pourrait provoquer sa transformation.  

Grâce à la recherche et des expériences de Mère, en particulier à partir des années 1967, nous sommes aujourd'hui en mesure de donner un nom aux bases et conditions nécessaires pour le travail sur le corps physique :  
 

 

L'accroissement de

l’aptitude de perception, la perméabilité, l’aptitude de recueillement

ainsi que de l’aptitude de dévouement et la faculté d’attention.  

 

Ces aptitudes et qualités sont exactement celles qui sont au centre du travail du Souffle Perceptible selon Ilse Middendorf et qui en représente les bases. À côté de ce fait remarquable, plusieurs aventures et visions d'Ilse Middendorf ainsi que celles de l'auteur montrent que le Souffle Perceptible joue un rôle important dans le travail de préparation du corps à pouvoir percevoir la réalité supramentale et de transformer le corps physique. C'est ainsi que le nombre grandissant de personnes en quête de clarté sur ce sujet se voient offrir une possibilité de pouvoir de manière vraiment pratique et directe prendre part au travail de prise de conscience du corps physique.  

Heureusement que les processus de purification nécessaires du corps physique prennent moins de temps que les chemins intellectuello-spirituels et sont plus facile à réaliser que ces 

derniers, de telle sorte que n’importe qui est en mesure de participer à ce processus. S’il y a par exemple dix ans il fallait compter cinq heures de travail pour retransmettre une expérience respiratoire définie, il n’en faut plus qu’une aujourd’hui. Mère explique ce phénomène avec les mots suivants :  

« Tous les (corps des) gens de ce monde profitent des progrès fait par seul corps au cours de la prise de conscience du corps physique! »

Quelques jours après avoir commencé le travail de cette publication les phrases suivantes que j’écrivis d’une traite – sans en prendre conscience mentalement tandis que je les écrivais - prirent forme dans ma conscience intuitive :  
 

wpe2.jpg (1221 Byte)retour au sommaire

page suivante forward.gif (1022 Byte)