2.1    Sri Aurobindo et Mirra Alfassa
   
        
Courte biographie – Leurs buts – Leur doctrine

Sri Aurobindo: Que ce soit comme poète, yogi ou comme prophète d'une évolution à venir, beaucoup de gens considèrent Sri Aurobindo dans ces domaines comme leur plus grand représentant du temps moderne. Il est, comme Mère, un " Avatar ", c.-à.-d. un homme à qui la conscience divine s'est manifestée spontanément même sur les plus hauts plans, pour qu'il informe les gens sur les changements imminents et les stimule à y prendre part.  

Sa vie extérieure, dont Sri Aurobindo a dit qu'elle ne prouve en rien sa qualité d'avatar : Il est né le 15 août 1872 à Calcutta. A l'âge de sept ans (1879) son père l'envoya en Angleterre à l'école. Il y conclut ses études au King´s College (Cambridge) en 1892. Pendant ses études, il apprit plusieurs langues, entre autres le latin, le grec, le français et l'allemand pour pouvoir lire toutes les oeuvres philosophiques de l'occident en version originale.  

Début 1893 il revint en Inde et prit un poste dans l'administration de la Principauté de Buroda. En 1906, il commença avec la publication du journal « Bande Mataran » qui appelait - avec grand succès - à la résistance contre le règne des Anglais.  

Jusqu'en 1904, Sri Aurobindo ne s'était pas encore intéressé au yoga. C'est alors qu'il commença à pratiquer le Hatha 
 

Yoga (de cinq à six heures par jour). En quête de perfectionnement il rencontra le gourou Vishnu Bhashar Lele de Maharastra en décembre 1907. Ce dernier lui donna le devoir suivant: fais le « vide » dans ton esprit. Voici le rapport de Sri Aurobindo qui s'en suivit dans « à son propre sujet » le 5 août 1932 :  

« Asseyez-vous », me dit-on, « regardez, et vous verrez que vos pensées vous pénètrent de l'extérieur. Avant qu'elles n’entrent, repoussez-les d'où elles viennent. » Je m'assis et regardai et vis à ma grande surprise que c'était bien le cas; je vis concrètement et sentis la pensée s'approcher d'en haut pour  entrer par ma tête dans mon corps, et je fus concrètement en mesure de la repousser avant qu'elle n'y entre,  

Ien trois, plus exactement en un seul jour, mon esprit fut rempli d'une paix éternelle. Cette paix y demeure encore.

Dès cet instant ma nature mentale devint une intelligence libre, un esprit universel qui n'était plus enfermé dans le cercle un peu étroit des pensées personnelles comme un ouvrier dans une usine de pensées, mais à présent recevant la connaissance de tous les cent domaines de l'existence et libre dans cet empire vaste du regard et de la pensée de choisir ce qu'elle veut ».  

wpe2.jpg (1221 Byte) retour au sommaire

page suivanteforward.gif (1022 Byte)