Une bombe jetée par des terroristes le 30 avril 1908 à Muzaffarpur, qui avait visé le Magistrat de District, tua deux femmes non impliquées, suite à quoi Sri Aurobindo fut arrêté le 4 mai et conduit dans la prison d'Alipar. C'est là que s'arrêta sa carrière politique. Dans l'année suivant sa détention préventive (sous des conditions inhumaines) Sri Aurobindo changea radicalement sa façon de contempler ce qu'était sa mission - même sous l'effet de visions. Le 6 mai 1909, il fut acquitté.  

Fin mars 1910 il reçut la nouvelle confidentielle que le gouvernement envisageait de l'arrêter de nouveau, suite à quoi, obéissant à une voix et une instruction intérieures, il se réfugia à Pondichéry, qui était à l'époque occupée par les français. Il y a arriva le 4 avril 1910. Il avait peu de disciples et commença son travail sous des conditions extérieures difficiles.  

Le 29 mars 1914 Mirra Alfassa rencontra Sri Aurobindo pour la première fois. Bien qu'elle ne l'eût point cherché, elle reconnut en lui immédiatement la personne, qui lui était souvent apparue au cours de ses méditations.  

Le 5 décembre 1950 Sri Aurobindo quitta son corps, pour - comme il dit à Mère – « pouvoir mieux aider de l'autre côté ».  

--------

Mère: Mirra Alfassa, appelée « Mère » à partir 1926, naquit le 21 février 1878 à Paris. Sa famille était aisée et elle reçut une éducation minutieuse en musique, peinture et mathématiques poussées. 

Elle fut une élève du peintre Gustave Moreau et connaissait la plupart des grands artistes de l'impressionnisme moderne à époque.  

Dès l'époque de son enfance et de son adolescence Mirra Alfassa était consciente de son origine divine. Max Theón, une personnalité aux connaissances et aux aptitudes étendues sur le plan occulte put lui donner le premier une explication cohérente de ses nombreuses expériences intérieures qu'elle avait vécues depuis son enfance.  

Un voyage en Inde le 29 mars 1914 la réunit pour la première fois avec Sri Aurobindo. Après un séjour au Japon jusqu'en 1920, elle revint définitivement à Pondichéry en 1920.  

Lorsque Sri Aurobindo se retira dans sa chambre en 1926 pour le reste de sa vie afin de travailler concrètement le yoga, il transmit la direction de l'Ashram à Mirra Alfassa, l'appela « Mère » à partir de ce moment et publia son livre « Mère ».  

Lorsque Sri Aurobindo quitta son corps en 1950, des aptitudes et des forces psychiques fondamentales furent transmises à Mère. Voici ce qu'elle rapporta à Satprem le 20 décembre 1972 à ce sujet: “Il avait accumulé dans son corps beaucoup de force supramentale, et dès qu'il est parti... N'est-ce pas, il était couché, je me tenais debout à côté de lui, et d'une façon tout à fait concrète - mais concrète à le sentir si fortement qu'on pensait c’était visible –, toute cette force supramentale qui était en lui passa de son corps au mien. Et je sentis la friction du passage. C'était extraordinaire! – extraordinaire. Ce fut une expérience extraordinaire. Pendant longtemps, très 

 

wpe2.jpg (1221 Byte)retour au sommaire

page suivante forward.gif (1022 Byte)