3.1    Les étapes les plus importantes des expériences de la conscience supramentale et de celle du « surhomme » faites à ce jour par Mère

Dans l’ordre chronologique :
1.  La descente sur terre du supramental le 29 février 1956
2.  La descente sur terre de la conscience de l’« homme du futur » le 1er janvier 1969
3.  Les contacts de Mère avec son corps du plan supramental le 30 août 1969
4.  La nature matérielle a pris la forme de la nouvelle création les 14/03 et 09/05 1970
5.  Une expérience marquante concernant la respiration le 25 mars 1972

1.  La descendance sur terre du supramental le 29 février 1956 :

« Ce soir, la Présence Divine était là, présente parmi vous, concrète et matérielle. J'avais une forme d'or vivant, aussi grande que l'univers, et je me trouvais devant une immense porte d'or massif – la porte qui séparait le monde du Divin.

Regardant la porte, je sus et voulus, dans un unique mouvement de conscience, que « LE TEMPS EST VENU »; et soulevant un énorme marteau d'or que je tenais à deux mains, j'en assénais un coup, un seul, sur la porte, et la porte fut mise en miettes.

Alors la lumière, la force et la conscience supramentales se répandirent en flots ininterrompus sur la terre. »

La manifestation du supramental sur terre n'est plus une simple promesse mais un fait vivant, une réalité. Il travaille ici, et le jour viendra, où le plus aveugle des aveugles, le plus inconscient des inconscients et même le plus indigné des indignés sera contraint de le reconnaître.

La transformation de la matière, qui apparemment est la plus étrangère au Divin, sera l'une des plus grandes victoires. Le corps supramental, qui doit être créé, a quatre qualités principales :

égèreté
adaptabilité
souplesse
force de rayonnement.

Si le corps physique est soigneusement divinisé, il aura la sensation de toujours marcher sur l’air, il n'aura aucune pesanteur ou tamas (principe de la paresse), ni inconscience en soi. Aussi son adaptabilité sera sans frontières : Indifféremment des circonstances extérieures dans lesquelles il se trouve, il répondra aussitôt aux exigences, car sa conscience complète expulsera toute cette paresse et cette incapacité, qui d'ordinaire font de la matière un supplice pour le spirit (l'esprit). Une souplesse supramentale lui permettra de supporter l'attaque de toute force hostile essayant de prendre possession de lui : il n'opposera pas à cette attaque une résistance rigide mais sera au contraire tellement souple, qu'il annulera la force, en la laissant passer. De cette façon, il ne sera pas obligé de souffrir des conséquences nuisibles et les attaques les plus mortelles le laisseront sans la moindre blessure.

wpe2.jpg (1221 Byte) retour au sommaire

page suivanteforward.gif (1022 Byte)