Finalement il sera transformé en un être composé de lumière, chaque cellule répandra la gloire supramentale. Pas seulement ceux, qui sont assez développées pour que leur côté subtil s'ouvre, mais même l'homme le plus ordinaire sera capable de voir cet éclat. Ce sera un fait distinctement visible pour tout un chacun, une preuve permanente de la transformation qui convaincra même les plus grands sceptiques.

Mais tout ceci est l'avenir qui a commencé mais qui a encore besoin de temps pour sa réalisation totale. En attendant nous nous trouvons dans une situation très remarquable, une situation exceptionnelle, qui est sans pareil. Nous assistons à la naissance d'un nouveau monde, entièrement faible - pas faible dans sa teneur mais dans sa manifestation extérieure - pas encore reconnu, pas encore ressentie, rejetée de beaucoup de gens; mais elle est là, la voici et elle voudrait grandir et est complètement certaine du résultat. Mais la route qui y mène est une nouvelle route qui n'a encore jamais été parcourue auparavant; personne n'est encore jamais piétiné ce chemin, personne. C'est un début. Un début universel et pour cette raison une aventure complètement inattendue et imprévisible. »

Deux ans plus tard, le 3 février 1958, Mère décrivit le monde supramental et parla de la création d’une étape transitoire :
« Le monde supramental existe d'une façon permanente et je suis là d'une façon permanente dans un corps supramental. J'en ai eu la preuve aujourd'hui même quand ma conscience terrestre y est allée entre deux et

trois heures de l'après-midi et y est restée pleinement consciente. Maintenant, je sais que ce qui manque pour que les deux mondes se joignent dans une relation constante et consciente, c'est une zone intermédiaire entre le monde physique tel qu'il est et le monde supramental tel qu'il est. C'est cette zone qu'il reste à construire, à la fois dans la conscience individuelle et dans le monde objectif, et qui est en train de se construire. Quand je parlais autrefois du monde nouveau qui est en train de se créer, c'est de cette zone intermédiaire dont je parlais. Et de même, quand je suis de ce côté-ci, c'est-à-dire dans le domaine de la conscience physique, et que je vois le pouvoir supramental, la lumière et la substance supramentales pénétrer constamment la matière, c'est la construction de cette zone que je vois et à laquelle je participe.

Je me trouvais sur un immense bateau, qui est une représentation symbolique de l'endroit où ce travail est en train de s'accomplir. Ce bateau, aussi grand qu'une ville, est entièrement organisé, et certainement il fonctionnait déjà depuis un certain temps car son organisation était complète. C'est l'endroit où l'on forme les gens destinés à la vie supramentale. Ces gens (ou du moins une partie de leur être) avaient déjà subi une transformation supramentale parce que le bateau lui-même et tout ce qui était à bord, n'était ni matériel ni subtil physique, ni vital ni mental : c'était une substance supramentale. Cette substance elle-même était du supramental le plus matériel, la substance supramentale la plus proche du monde physique.

 

wpe2.jpg (1221 Byte)retour au sommaire

page suivante forward.gif (1022 Byte)