3.3    Interconnexions multiples et indications sur la signification du souffle perceptible en vue du  but de Mère

J'ai exposé les aventures et expériences des quatre sous-chapitres suivants dans l'ordre chronologique et non par rapport à leur signification. Deux d'entre elles furent essentielles et eurent des répercussions déterminantes sur la vie d'ilse Middendorf et la mienne.

3.3.1   La mission d’Ilse Middendorf

Ilse Middendorf eut à l'âge de 12 ans une expérience qui allait déterminer le cours de sa vie lorsqu'une voix intérieure lui dit distinctement: « Il faut respirer ».

3.3.2   Mon expérience de l’énergie de Kundalini

En été 1971 il m'arriva pendant une séance de méditation de sentir un mouvement dans la région du sacrum. Alors j'avais le sentiment que ma colonne vertébrale se déformait fortement. Cette torsion traversa la colonne vertébrale de bas en haut et j'avais l'impression qu'elle se tordait comme un serpent. Je perçus la torsion de l'axe de la colonne vertébrale comme tellement grande que j'eus peur et crus dans un premier temps qu'elle allait se briser. Cependant, étant donné que ce processus se déroula sans aucune douleur, je fus en mesure de me débarrasser de cette peur.

Le mouvement ondulatoire atteignit la hauteur de mes bras. A présent tous les os de mes deux bras aussi commencèrent à se « tordre ». Au niveau de ma tête, je n'avais aucune de ces sensations de mouvement. Ce mouvement provoqua environ dix centimètres au-dessus de ma tête une vision aux dimensions énormes.

Les mots me manquent pour décrire ce que vécus ensuite. Pour quelques secondes, j'étais « tout », c'est-à-dire dans une identité parfaite « avec tout ». Un sentiment ascendant de mon Vital et de mon Mental extérieurs « c'est ce que je veux être » mit immédiatement fin à cette expérience. Mes connaissances concernant la force de Kundalini étaient superficielles mais assez étendues pour me donner la certitude que je venais tout juste d’en faire l’expérience.

Ce n'est que des années plus tard que je lus dans l'agenda que l'activité normale de la force de Kundalini n'avait pas la caractéristique d'aller au-delà de la tête. Bien que Mère et Sri Aurobindo l'eussent vécue ainsi d'après leurs propres dires, ils soulignèrent cependant qu'ils ne connaissaient aucun autre cas identique. Le 11 juillet 1970 Mère dit à Satprem à ce sujet: « Peut-être serais-je morte, si l'expérience avait duré plus longtemps. Je suppose cependant que depuis « l'enseignement » retenu dans les anciens textes quelque chose qui permet au corps de pouvoir aussi ouvrir le chakra du dessus de la tête sans dégâts a changé. »

Après cette expérience mon besoin de m'occuper des phénomènes de la conscience grandit.

3.3.3  Une rencontre (de Mirra Alfassa) avec Cornelis Veening

Cornelis Veening, psychologue et pédagogue de la respiration, accompagna Ilse Middendorf pendant de nombreuses années sur le chemin de la respiration.
 

wpe2.jpg (1221 Byte) retour au sommaire

page suivanteforward.gif (1022 Byte)