3.4.2     La nécessité de calmer le mental et le vital pendant le travail
              sur, avec et par le corps physique (dans l’ordre chronologique)

Mère le 3 juin 1968 : « Le mental et le vital étaient des outils pour façonner la matière - pour bien la pétrir de toutes les manières possibles: le vital par les sentiments et le mental par les pensées. Mais à présent ils me donnent l'impression d'être des outils provisoires qui vont être remplacés par d'autres niveaux de la conscience.
Tu vois, il s'agit d'une phase dans le développement universel et ils seront supprimés comme des outils caducs. Et à présent je fais l'expérience concrète de ce que cette matière pétrie par le vital et le mental est, mais SANS vital et SANS mental... ça c'est tout autre chose. »

Dans sa description de ses expériences d'août et septembre 1967 Mère parla de l'« exclusion » du Mental et du Vital. A ce sujet quelqu'un posa la question suivante : « Pourquoi doivent-ils être éliminés afin qu'une transformation rapide et effective du corps puisse avoir lieu? La conscience supramentale n’agit-elle pas sur eux? »

À ce sujet Mère dit le 21 décembre 1968 : « Certainement agit-elle ! Elle a DÉJA agi, depuis longtemps. C'est parce que le corps est habitué (était habitué) à obéir au vital et surtout au mental, et alors c'est pour changer son habitude, pour qu'il n'obéisse qu'à la Conscience Supérieure. C'est pour cela. C'est

pour que ça aille plus vite. Chez les gens, c'est à travers le mental et le vital que Ça agit—mais j'ai dit que c'était plus sûr aussi (c'est assez risqué comme expérience). Mais ça augmente la rapidité considérablement, parce que normalement il faut agir sur le corps à travers les deux, tandis que de cette façon-là, quand ils ne sont pas là, Ça agit directement. C'est tout.
C'est innocent comme question.
Le procédé n'est pas recommandé! Chaque fois que j'en ai l'occasion, je le dis : il ne faut pas que les gens s'imaginent qu'il faut essayer de faire cela (ils ne pourraient pas, mais enfin ça ne fait rien), ce n'est pas recommandé. Il faut prendre le temps nécessaire. Seulement, c'était à cause du nombre d'années... pour que ça aille plus vite. »

1er janvier 1969 : « Ces deux-là, le vital et le mental, se soucient très peu—très peu —du bien-être du corps: c'est seulement un instrument dont on se sert, et puis il n'a qu'à obéir. Et le corps se sent beaucoup plus libre qu'avant. C'est cela, l'une des raisons de leur renvoi, ce n'est pas seulement pour aller plus vite—nous avons dit que c'était pour la rapidité du travail, mais ce n'est pas seulement pour cela, c'est parce que le corps, laissé à lui-même, a tellement plus de bon sens pratique... Je ne sais pas comment dire. Une STABlLITÉ extraordinaire.  
 

wpe2.jpg (1221 Byte) retour au sommaire

page suivanteforward.gif (1022 Byte)